• Steve Hardy
  • Architecte
  • 25 ans
  • Lyon
  • Diplômé en2018

Mes compétences

Aménagement
archicad
Architecte De
Architecture
paysage
Urbanisme

Logiciels

Archicad
Autocad
Adobe Indesign
Adobe Photoshop
Adobe Illustrator
Cinéma 4D
Vray
Google Sketchup
Microsoft Excel

Expérience

2016 - stage chez 331 Corniche Architectes, Marseille

2017 - stage chez Territoires Urbains, Marseille

2018 - passerelle chez Territoires Urbains, Marseille

2018 - architecte chez Ilex paysage+urbanisme, Lyon

A propos

Promotion 2018 - Marion Bernard

Langues

Français, anglais, espagnol

Projets

Habiter entre ville et plaine

/// 2018 - projet de fin d'études - ensa.marseille 

 

Situé à l'embouchure de l'Argens, les communes de Fréjus et Saint Raphaël se caractérisent par la présence d'un paysage exceptionnel : une plaine agricole descendant la vallée, les massifs des Maures et de l'Esterel la ceinturant, la mer, et des étangs naturels salés.
Le projet envisagé tient compte du schéma de stratégies territoriales développé au semestre précédent avec Victorine Leborgne sur le site du Camp de l'Abé et du Capou. A l'horizon 2100, la montée des eaux - un mètre supplémentaire selon l'Etat - modifiera ce territoire avec une progression de la mer sur les terres et offrant la possibilité d'une recomposition du paysage.

Ceinturé par la plaine agricole et le Reyran canalisé, la mer et la ville, le Capou et le Camp de l’Abé fonctionne comme un pivot, un lieu où il serait possible de prolonger la plaine agricole tout en contenant la ville. L’eau et la végétation sont omniprésents, par des bosquets, des alignements d’arbres ou le long de l’ancien lit du Reyran, espace qui par sa topographie permet l'écoulement des eaux en cas de rupture de digue du canal. La stratégie adoptée sur le site envisage de prolonger la plaine agricole de l’autre côté du Reyran par une réorganisation des parcelles agricoles sur le site permettant de conforter cette activité et de libérer le territoire de la barrière physique qu’est le canal. A l’opposé, d’ouvrir le site à la ville pour permettre son développement à proximité de la gare SNCF et de la nationale de manière maîtrisée afin de stopper le mitage pavillonnaire sur les hauteurs.

 

De Saint Aygulf à Saint Raphaël, un littoral à réinventer

/// 2018 - travail universitaire - avec Victorine Leborgne - ensa.marseille

 

A l'horizon 2100, l'Etat prévoit une augmentation sensible des eaux de la Méditerranée (+1m) impactant fortement le littoral de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur où 92% de la population y vit. Notre étude porte sur un diagnostic de la vallée de l'Argens dans le Var - très touristique et à la spéculation immobilière forte - puis à des stratégies d'adaptation du territoire vis-à-vis des enjeux d'aujourd'hui - mitage pavillonaire, tourisme, mobilités et crues du fleuve - face aux défis de demain.